5 travaux à moins de 500€ pour réduire sa facture d'énergie

 

Mettre des variateurs de lumières 

Connu pour son utilité en matière de régulation d’ambiance et de luminosité, les interrupteurs avec variateurs permettent avant tout de limiter la consommation en électricité d’un foyer. En effet, les variateurs de lumière permettent de moduler et de régler l’intensité lumineuse des ampoules d’une pièce.  Ils sont compatibles avec tous les types d’ampoules et ils sont installés à la place de l’interrupteur. Certains variateurs offrent la possibilité de fonctionner à la fois comme un interrupteur classique et comme un régulateur d’intensité lumineuse. Leurs coûts varient entre 10 et 60 euros en fonction des matériaux utilisés et des options proposées.  

 

Poser du double vitrage 

La pose de fenêtre avec double vitrage est l’un des moyens les plus efficace pour réduire sa facture d’énergie. En effet, en améliorant la qualité de l’isolation d’un logement, les dépenses en chauffage seront fortement diminuées car l’air chaud restera confiné à l’intérieur du logement et inversement l’air froid à l’extérieur. Un double vitrage standard coûte entre 55 euros et 120 euros par mètre carré hors coût de l’installation. Grâce à la pose de fenêtres double vitrage dans une maison ou un appartement, vous pourrez économiser entre 10% et 15%  en matière d’énergie. Afin de financer cette installation qui peut s’avérer onéreuse, les particuliers peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt pour la transition écologique à hauteur de 30% des dépenses effectuées, d’une prime d’énergie accordée par l’État, d’une TVA à taux réduit à 5,5%, de subventions accordées par l’ANAH (l’Agence Nationale pour l’habitat) ou encore d’aides des collectivités locales. 

 

Changer de système de chauffage 

Remplacer un vieux chauffage peut s’avérer être une bonne option pour limiter ses dépenses en énergie  et diviser sa facture par 3. Plusieurs types de chaudières et donc de chauffage sont actuellement sur le marché et il est généralement recommandé de demander l’avis d’un professionnel afin de réaliser un diagnostic précis. Néanmoins, il s’agit d’une installation relativement coûteuse pour laquelle il est également possible sous certaines conditions de solliciter des aides comme le crédit d’impôt, les subventions de l’ANAH ainsi que des aides apportés par les collectivités locales et régionales. 

 

Remplacer ses vieux appareils électroménagers 

Les vieux appareils comme les réfrigérateurs, les congélateurs  ou les lave-vaisselles consomment généralement beaucoup d’énergie. C’est pourquoi, il peut être très intéressant de les remplacer. Pour choisir un réfrigérateur à faible consommation énergétique, il est nécessaire de bien étudier les étiquettes et les informations figurant sur l’objet en question. En effet, il est conseillé de choisir des appareils les plus proches de l’indication « A +++ ». Grâce à l’achat d’un nouveau lave-vaisselle dont le prix peut varier entre 500 euros et 1500 euros, il est possible d’économiser jusqu’à 30 euros par an en réduisant sa consommation d’énergie de 40% sur une période d’un an.  Pour ce qui est du réfrigérateur,  celui-ci représente environ 30% des dépenses annuelles d’un ménage en matière d’électricité.  

 

Le micro-crédit pour financer ces travaux

Enfin, pour financer ces petits travaux lorsque l’on n’a pas la trésorerie nécessaire, il est possible contracter un micro-crédit via des sites comme FinFrog. Il s’agit d’un très bon levier pour débloquer rapidement une petite somme d’argent et permettre le démarrage des travaux. Pour cela, rien de plus simple ! Il suffit de faire une demande en ligne en fournissant les informations nécessaires et d’attendre une réponse qui se fera dans un délai de 24 heures. Après la demande, les fonds seront crédités sur le compte bancaire de l’emprunteur dans un délai de 48 heures ouvrées (hors période de week-end et de jours fériés).