Déménagement : 09 87 67 54 75

Perspectives sur l’évolution des tarifs du gaz en 2014

Gaz de ville moins cher — Service Web Energie :
09 87 67 54 75 (lundi-vendredi 8h30-21h ; samedi 9h-18h).
Me faire rappeler gratuitement.
Estimer sa consommation de gaz naturel ligneComparer les offres de gaz naturel en ligne

On assiste depuis quelques années à une évolution à la hausse des tarifs du gaz naturel. Peut-on savoir ce qu’il en sera en 2014 ?

La déconnexion entre les prix du gaz indexé sur le pétrole et les prix de marché perdure

La déconnexion entre gaz indexé pétrole, c’est-à-dire les contrats long terme, et gaz marché reste forte. Au cours des derniers mois l’écart est même reparti à la hausse, à environ 10€/MWH, alors qu’il était de l’ordre de 5-6€/MWH en septembre 2011.

Les facteurs fondamentaux à l’origine de la déconnexion gaz / pétrole seront encore présents en 2014 : demande de gaz qui redémarre mais reste menacée par les incertitudes sur la croissance économique en Europe, offre de gaz abondante, liée notamment aux gaz non conventionnels américains. Le pétrole reste en revanche à des niveaux soutenus, sur fond de tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

Il est difficile de prévoir l’ampleur et la durée de la déconnexion entre le prix du pétrole et le prix de marché du gaz en Europe.

Néanmoins, des études montrent que la « bulle gazière », conséquence d’un effet ciseau dû à la crise économique de 2008 et la révolution des gaz de schiste aux Etats Unis, pourraient prendre fin plus tôt que prévu, probablement cette année ou en début d’année 2014. De plus, l’Europe se retrouve privée d’un volume de GNL estimé à 12 Gm3 dû à l’impact du tsunami au Japon (fermeture des centrales nucléaires), alors que l’Allemagne s’apprête à fermer ses centrales nucléaires d’ici à 2022. Cela pourrait donc entrainer une forte augmentation des prix de marché du gaz en Europe (certains parlent de 20 à 30%), qui pourraient alors égaler voire dépasser le prix des contrats long terme.

Conséquences pour les utilisateurs finaux

Pour le consommateur final, l’impact de la hausse des prix du gaz sur le marché en 2014 aurait un impact essentiellement sur les grands clients et l’industrie, qui font le choix de payer leur gaz 100% indexé sur le prix de marché observé sur les hubs gaziers Européens. Les consommateurs résidentiels en France ne ressentiront que plus modérément la hausse des prix des trois prochaines années puisque qu’environ 85% du marché dépend encore des prix régulés. Pour les entreprises, cela aura un impact variable puisqu’une entreprise sur deux a choisi de quitter le marché régulé. En revanche, l’impact sera potentiellement très fort sur les acteurs de l’industrie lourde, très grands consommateurs de gaz et dont la quasi-totalité a fait le choix de quitter le système régulé.