Pourquoi réaliser des travaux de rénovation énergétique ?

Les travaux de rénovation énergétique visent à améliorer la performance énergétique d’un bien. Ces travaux procurent de nombreux avantages, non seulement sur le plan environnemental mais aussi sur le plan financier. On vous explique tout ici !

Réaliser des travaux de rénovation énergétique pour augmenter la valeur de son bien

Quelles étapes avant d’entreprendre une rénovation énergétique ?

La première chose à faire pour rénover votre appartement, c’est tout simplement de faire un état des lieux. Il faut savoir ce qui pèche dans l’isolation de l’appartement pour estimer quels seront les travaux les plus rentables. Le diagnostic énergétique est à cet égard très insuffisant : il donne une évaluation globale, mais ne cerne pas les points d’amélioration prioritaire. La seconde chose à faire est d’ordonnancer les travaux, en réalisant d’abord ceux qui impacteront le plus l’isolation, puis en traitant la ventilation et enfin en s’occupant du système de chauffage.

Améliorer la classe énergétique du bien grâce aux travaux de rénovation énergétique

Afin de réellement augmenter la valeur de votre bien en améliorant la classe énergétique de ce dernier, les petites installations ne suffiront pas. Il faudra envisager de vrais travaux de rénovation énergétique. 

Les acheteurs sont de plus en plus sensibles à l’impact environnemental d’un bien et font plus attention aux grilles de consommation et d’émission de gaz à effet de serre. Les grilles de performances énergétiques sont publiées sur votre annonce et les diagnostics vous seront demandés par votre agence immobilière. 

Mais attention, réaliser des travaux de rénovation énergétique ne doit pas être fait à la va-vite. Un impact visible sur le DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) nécessite de véritables changements et implique de penser à une rénovation globale en identifiant plusieurs postes complémentaires : 

  • changer les fenêtres et les portes,
  • rénover les murs et le toit,
  • installer des aérations naturelles ou mécaniques (grilles d’aération, VMC…),
  • remplacer la chaudière et/ou le système de chauffage par une énergie durable,
  • installer des panneaux solaires...

Afin de faire les choses dans le bon ordre et d’optimiser son temps et son argent quand on veut faire de gros travaux de rénovation énergétique, il est préférable de faire appel à un architecte. Cela s’applique tout particulièrement quand il s’agit d’un bien ancien qui nécessite les connaissances et l’expérience d’un professionnel. 

Vous aurez un bien qui consomme moins d’une part et qui produit moins de CO² d’autre part. C’est un gain financier et personnel. Cela permettra de vendre votre bien plus cher et aussi mais surtout d’avoir moins de négociations avec des acheteurs effrayés par les travaux de rénovation énergétique qu’ils devront faire et qu’ils déduisent de leur budget final pour l’achat. 

Même si vous pouvez bénéficier d’aides financières pour ce projet, elles ne couvriront pas 100% des dépenses. Demandez l’avis d’un professionnel avant de vous lancer et faites estimer votre bien par un expert afin d’être sûr que cela en vaut la peine ! 

Rénover pour réduire ses factures

Réduire la facture d’énergie

Un acheteur avisé se renseignera toujours sur le montant des charges et notamment sur la consommation énergétique d’un bien. Cela peut vite se transformer en argument de négociation, tout particulièrement si votre bien coûte très cher en énergie.

Voici donc quelques conseils pour réduire sa facture d’énergie dès aujourd’hui avant même de penser à des travaux de rénovation énergétique :

  • remplacez vos ampoules classiques par des ampoules basse consommation ou LED tout particulièrement dans les pièces de passage comme les couloirs, les toilettes, la salle de bain…
  • branchez tout votre matériel informatique et électroménager sur des multiprises avec interrupteur car ces appareils consomment même quand vous ne les utilisez pas,
  • placez des boudins en bas des portes (notamment entrée et garage) et des rideaux épais afin de conserver la chaleur et ainsi éviter de trop chauffer,
  • comparez les fournisseurs et changez si nécessaire, il peut exister des fournisseurs moins chers et plus verts.

Vous verrez rapidement l’impact de ces installations sur votre facture d’énergie. 

Quels travaux pour une rénovation énergétique efficace ?

L’isolation de la toiture et des combles est prioritaire pour une maison, ces parties pouvant représenter le tiers de la déperdition énergétique du logement. Ce poste ne concerne évidemment pas les propriétaires d’appartements, pour lesquels la copropriété est chargée des toitures et murs extérieurs. Les fenêtres sont un point à examiner immédiatement après : les fenêtres simple vitrage sont de véritables gouffres thermiques, et même des fenêtres double vitrage peuvent voir leur performance amoindrie par des ponts thermiques sur leurs montants ; passer au double ou triple vitrage apportera en sus une meilleure isolation phonique. Les murs sont plus délicats à traiter dans un appartement, la partie extérieure relevant de la copropriété : il est possible cependant d’améliorer la performance énergétique en isolant par l’intérieur avec des panneaux ad hoc. Enfin le chauffage pourra être remplacé par un chauffage plus écologique : au bois ou une chaudière à gaz à condensation – le bois est par nature renouvelable, mais n’est pas toujours souhaitable dans les grandes agglomérations en raison des risques de pollution par des particules fines.

Certains optent également pour le bois pour leur isolation.

Quelles aides existent pour les rénovations énergétiques ?

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) permet de bénéficier d’un crédit d’impôts allant jusqu’à huit mille euros pour un célibataire (le double pour un couple) et représentant entre 15 % et 50 % de travaux effectués : le taux du CITE dépend de la nature des travaux, et il convient de se renseigner précisément en amont des travaux. Certains travaux sont soumis à un taux réduit de TVA de 5,5 % (au lieu du taux intermédiaire de 10 % ou du taux standard de 20 %). Les fournisseurs d’énergie peuvent également subventionner les travaux via le mécanisme des Certificats d’Économie d’Énergie. Enfin de tels travaux peuvent être éligibles à un taux à prêt zéro, pour les ménages en deçà du plafond de ressources prévus. 

Mis à jour le