Tout savoir sur la nouvelle réglementation thermique RE 2020

L’actualité montre que les enjeux environnementaux sont de plus en plus présents. Ces enjeux sont aussi présents dans la réglementation française avec des lois et des normes pour protéger l’environnement. La nouvelle norme RE 2020 (ou RT 2020) le montre bien.En effet, l’impact environnemental du domaine de la construction a poussé l’État français à modifier le RT 2012 par cette nouvelle réglementation qui entrera en vigueur en 2021.

Qu’est ce que la norme RE 2020 ?

44% c’est le pourcentage des dépenses énergétiques venant des bâtiments, ce qui représente 25% du gaz à effet de serre émis…

La norme RE 2020 a été élaborée au sein de la loi Élan d’octobre 2018. Cette norme vise le secteur de la construction pour concevoir des bâtiments collectifs ou individuels plus respectueux de l’environnement.

Ainsi, cette nouvelle norme espère aller plus loin que la RT 2012 dans la limitation de la consommation d’énergie.

La norme RE 2020 se veut écologique. En effet, les bâtiments devront être positifs, en produisant donc dans la mesure du possible leur propre énergie et en consommant moins que leur production. Le gouvernement cherche au travers de cette norme à protéger davantage l’environnement. Ainsi, dans cette réglementation, sont spécifiés l’utilisation de nouveaux matériaux ou encore le recours obligatoire aux énergies renouvelables.

L’objectif du gouvernement est un impact positif sur l’émission du gaz à effet de serre et sur le bilan carbone.

Pour plus d’informations concernant cette norme, vous pouvez lire l’article sur la nouvelle réglementation RE 2020.

Quelles différences entre la RE 2020 et la RT 2012?

Pour voir à quel point la norme RE 2020 cherche à aller plus loin que la RT 2012 il suffit de comparer certaines des mesures imposées par ces réglementations. En effet, la RT 2012 cherchait à diminuer la consommation énergétique, la RE 2020 cherche l’autosuffisance.

Ainsi, la norme RT 2012 se voulait avoir un impact sur:

  • Bâtiments : certification basse consommation et des équipements peu consommateurs ;
  • Aspect thermique : meilleure isolation thermique ;
  • Consommation totale : 50 kilowatts/m2/an ;

Pour comparer, la réglementation RE 2020 cherche à :

  • Créer une consommation positive, c’est-à-dire, produire plus que ce qui est consommé et non plus consommer peu ;
  • Aspect écologique : fournir les bâtiments en énergie 100% verte ;
  • Consommation totale réduite en ajoutant une source primaire d’énergie lors de la construction pour produire de l’eau chaude et chauffer le bâtiment.

Quels changements attendre de cette nouvelle norme RE 2020 ?

La loi Élan d’octobre 2018 apportent des nouveautés à cette norme thermique. Elles sont nombreuses car le gouvernement cherche à aller plus loin que la simple diminution de l’impact environnemental. Il cherche une meilleure qualité de vie pour les occupants des logements, à la fois en terme de qualité de l’air mais aussi en terme de nuisances sonores. Le gouvernement veut aussi une réflexion globale sur le bâtiment en lui-même de sa construction à sa démolition. Ainsi, l’Etat cherche à étudier le bilan carbone du bâtiment mais aussi le cycle de vie des matériaux pour estimer globalement l’impact des bâtiments sur l’environnement et les populations habitant sur place

Ainsi, le terme BEPOS va devenir la norme en terme de construction à partir de 2021. BEPOS signifie Bâtiments à énergie positive, c’est-à-dire, des bâtiments qui produisent de l’énergie et qui en consomment moins que leur production pour s’autosuffire.

L’objectif à long terme c’est une diminution de 90% de la consommation énergétique au travers de fenêtres plus performantes, d’une diminution des déperditions de chaleur ou encore de ventilation permettant de capturer l’air chaud.

Pour finir, de nouveaux labels énergétiques sont mis en place avec la norme RE 2020. Actuellement, les étiquettes énergie permettent de connaître la performance énergétique du logement et donc d’envisager l’impact environnemental de sa consommation.

Avec la norme RE 2020, les bâtiments seront étudiés grâce au référentiel E + C. E qui signifie économies énergétiques et C pour l’empreinte carbone. Ainsi, ce référentiel permettra d’analyser les bâtiments sous deux angles à la fois écologique sur le court terme (matériaux écologiques, énergies renouvelables,..), écologique sur le long terme (enjeu de la diminution du bilan carbone des bâtiments) et économique (meilleures performances énergétiques donc factures d’électricité et/ou de gaz diminuées).

Les futurs acheteurs pourront donc privilégier les bâtiments possédant des performances énergétiques dans le référentiel E + C et ainsi choisir un logement avec un faible impact environnemental.

Ainsi, la norme RE 2020 a pour objectif la protection de l'environnement et la réduction de l’empreinte carbone du domaine de la construction. Grâce à une réglementation plus sévère et plus écologique, le gouvernement cherche à rendre les bâtiments autosuffisants avec un impact plus positif sur l’environnement.

Mis à jour le