Déménagement : 09 74 59 22 07

Quelques astuces pour réadapter son budget à ses revenus ?

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Pour beaucoup de ménages, il n’est pas facile de boucler le budget alors que les dépenses contraintes s’accumulent au fil des années. Comment concevoir un budget équilibré qui libère un reste à vivre raisonnable? Voici quelques astuces à déterminer pour réadapter son budget à ses revenus.

Retrouver des objectifs précis dans la gestion de ses dépenses

Pas facile d’organiser un budget lorsque les dépenses contraintes s’accumulent alors que les revenus semblent demeurer stables. Pour adapter les dépenses à son budget, beaucoup de ménages s’attardent sur des actions purement comptables pour rétablir la situation. Pourtant, une vision comptable ne suffit pas pour préparer un budget équilibré. Il est préférable d’entamer une réflexion sur les objectifs du foyer afin de choisir précisément les postes de dépenses affectés. Faut-il couper totalement les dépenses de loisirs ? Adopte-t-on une posture à court terme ou moyen terme dans ses choix de dépenses? Quelles sont les habitudes à adopter pour vivre sainement tout en respectant son budget ? Couper une dépense paraît simple sur le papier mais cela s’avère plus complexe à appliquer dans les faits.

Modifier quelques habitudes onéreuses pour des comportements plus vertueux

Un reflex qu’adoptent généralement les consommateurs pour réduire leurs dépenses vise à couper totalement les loisirs. Ce comportement peut se révéler complexe dans certains cas s’il s’applique à l’extrême car se retrouver bloqué à son domicile risque de provoquer une situation stressante. Pourtant, privilégier des activités comme les jeux de société en famille ou les promenades plutôt que les parcs d’attractions évitent l’isolement social sans dépenser le moindre centime. De plus, des spécialistes en sciences sociales ont démontré que ces activités peuvent apporter du bien-être et de la satisfaction sur le long terme (Pour en savoir plus l’observatoire des inégalités évaluent le niveau de vie selon la géographie).

Le liquide à la rescousse d’un budget respecté

Plusieurs études ont prouvé l’efficacité de l’utilisation du liquide dans le quotidien pour réduire les dépenses. Selon eux, la monnaie en espèce apporte une meilleure prise de conscience des dépenses du fait de sa visualisation. Difficile dans un monde où la carte bleue marque son omniprésence d’aller à contre-courant, ce qui peut corser la tâche des adeptes de cette astuce. Toutefois, il existe un procédé efficace qui consiste à adopter un système d’enveloppe réunissant les cinq plus grosses dépenses variables définies à l’avance il est possible de visualiser à chaque instant ce qui reste à dépenser pour mieux arbitrer ses dépenses. En complément une autre forme de calcul peut être choisie pour améliorer ce principe. Au lieu de comptabiliser son budget au cumul, le calcul inversé facilite la lisibilité et la mémorisation des sommes restantes à dépenser. En conséquence il est plus simple de savoir combien dépenser lors des promenades devant les magasins.

Revoir les charges fixes pour retrouver un reste à vivre amélioré

La maîtrise des dépenses fixes détermine la réussite du budget. Quelques sommes insignifiantes rapportées mensuellement peuvent se transformer rapidement en un pécule conséquent à la fin de l’année. L’élimination des dépenses superflues comme les abonnements tv supplémentaires, ou des options sur certaines prestations en lignes réduit ces fameuses dépenses cachées.

À cela, une étude de l’endettement pour réduire les mensualités peut aider à amaigrir les charges fixes. Par exemple, le rachat de crédit orchestré par des organismes d’intermédiation bancaire tels que Solutis peut réviser les emprunts pour les regrouper autour d’une seule et même mensualité à taux unique. En l’espèce, ces crédits peuvent concerner celui de l’immobilier (ce qui pourra permettre d'obtenir, dans certains cas, un meilleur taux de prêt immobilier), des crédits à la consommation mais aussi la demande d’une énième somme allouée pour financer un nouveau projet. Le regroupement de crédit peut aussi rallonger la durée de l’emprunt pour réduire le montant mensuel des charges fixes. Enfin, une autre possibilité pour diminuer ce type de charge est de chercher de nouveaux prestataires énergétiques. En cherchant à réduire ses factures de gaz ou d’électricité, bien des foyers pourraient se retrouver avec davantage de marge de manœuvre en sachant que 20% des plus modestes sont 2,5 fois plus impactés par leurs dépenses énergétiques. Enfin, la loi Hamon facilite la résiliation d’une assurance pour faire jouer la concurrence. C’est aussi une bonne occasion de réviser les besoins de couvertures et de profiter de meilleurs tarifs.