Quels travaux effectuer pour économiser l’énergie ?

 

Les travaux de rénovation énergétique permettent de réaliser des économies d’énergie durables. Avec les aides publiques disponibles, la démarche est encore plus intéressante, à condition d’y être éligible. Mais quels sont ces travaux qui sont synonymes d’économies ? Pour répondre à cette question, il est indispensable de mener une analyse de la consommation du ménage et des équipements existants. 

Amélioration de l’isolation du logement

Un logement bien isolé rime avec déperditions de chaleur moindres. Le confort de l’habitat est amélioré, car les courants d’air sont limités et la chaleur maintenue à l’intérieur. Le dispositif de chauffe est aussi moins sollicité. De ce fait, la consommation d’énergie se verra réduite. 

Les travaux d’isolation des combles sont à privilégier en premier pour bien isoler un logement. Effectivement, 30 %, voire plus, de chaleur se dissipe vers le haut. Selon l’ADEME, cette option permet une réduction entre 10 et 20 % sur les factures d’énergie. Lorsque les combles sont isolés, vous pouvez vous attaquer aux sols et aux murs via une isolation par l’extérieur ou par l’intérieur. Grâce à cet investissement, vous pouvez réaliser une économie d’énergie pouvant aller jusqu’à 25 %.

La mise en place d’une pompe à chaleur

Le système de chauffage est alimenté par les pompes à chaleur. Celui-ci puise de l’énergie dans le sol ou dans l’air ambiant extérieur. En fonction du système de pompe visé, vous pouvez réduire votre dépense d’énergie de 35 à 75 %. 

L’utilisation d’une pompe à chaleur air-eau permet une économie d’énergie très importante (plus de 45 %). Cette installation procure un retour sur investissement entre 6 et 7 ans. Avec une pompe à chaleur air-air, la réduction de votre facture d’électricité peut aller jusqu’à 35 %, voire plus. Le ROI pour ce dispositif ne dépasse pas les 10 ans.

La pompe à chaleur géothermique est plus onéreuse par rapport à ses homologues. Pourtant, il s’agit du système le plus adapté au niveau du rendement annuel. Avec ce dispositif, vous avez la possibilité de réduire votre dépense énergétique de 75 % et plus.   

Le choix d’un système de chauffe plus performant

À part les travaux d’isolation, la pose d’un chauffage plus performant vous permet d’économiser considérablement en énergie. Si votre chaudière est désuète et qu’elle a fait son temps, vous pourrez la troquer par un système plus récent. Un chauffage à condensation ou à basse température fera l’affaire. Ses performances varient selon la nature du combustible utilisé : gaz, granulés de bois ou fioul. 

Selon toujours l’ADEME, choisir une chaudière à gaz à condensation vous fait faire des économies de 15 à 20 % de gaz naturel. Les économies peuvent atteindre 30 % comparées à celles d’une chaudière qui date d’une dizaine ou d’une vingtaine d’années. 

Les aides octroyées par l’État

Lors des travaux pour économiser en énergie, vous pouvez disposer de certaines aides sous certaines conditions :

  • Les aides financières comme les collectivités territoriales, Anah… ;
  • MaPrimeRénov anciennement connue sous l’appellation de CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) depuis le 1er janvier 2021 ;
  • Taux de TVA : il s’élève à 5,5 % sur la totalité des travaux visant à améliorer la qualité énergétique et les travaux induits y afférents ;
  • Prime éco-énergie : des certificats d’économie d’énergie (CEE) avec des bonus comme le « Coup de pouce chauffage » et « Coup de pouce isolation » ou encore « coup de pouce rénovation performante » ;
  • Éco-prêt à taux zéro et à taux zéro collectif ;
  • Prêt sur le livret de développement durable ;
  • Prêt avance mutation ou prêt avance rénovation ;
  • Autres : bonus COS, exonération de taxe foncière, etc. 

Il est à noter que le FGRE (fonds de garantie pour la rénovation énergétique) s’adresse aux foyers modestes qui manquent de ressources, mais désireux d’améliorer la performance énergétique de leur logement.

 

Mis à jour le