Tout ce qu'il faut savoir avant de faire des travaux de rénovation énergétique

La rénovation énergétique est au cœur des discussions, d'autant plus que la réglementation sur la location et la vente des logements se renforce en 2023. Avant de vous engager, il est essentiel de comprendre les avantages et les subtilités de la rénovation énergétique. Voici un guide complet en quatre points principaux pour vous éclairer.


Focus sur les avantages de la rénovation énergétique


Aujourd'hui, la question de la rénovation énergétique est plus pertinente que jamais, surtout avec l'évolution des réglementations en 2023 concernant la location et la vente d'un logement. Certes, la rénovation énergétique peut être perçue comme un investissement coûteux à court terme. Toutefois, à long terme, elle est une véritable source d'économie, surtout si on se réfère au guide des prix pour les travaux de rénovation énergétique. Dans un contexte où le prix de l'énergie ne cesse d'augmenter, rénover permet de réaliser des économies significatives sur ses factures. Plus encore, des dispositifs tels que MaPrimeRénov', les chèques énergie, la TVA réduite, entre autres, peuvent alléger une partie du coût de ces projets. Outre les économies financières, ces rénovations apportent un confort tangible aux habitants, qu'ils soient propriétaires ou locataires, grâce à une meilleure isolation thermique et une ventilation adéquate.


L’impact de la rénovation énergétique sur la vente et la location


Rénover énergétiquement votre bien immobilier a l'avantage de valoriser celui-ci sur le marché. Comment? Simplement parce qu'un logement rénové bénéficie d'un meilleur classement énergétique, offrant ainsi un espace de vie plus confortable, économique et exempt de travaux majeurs pour les futurs occupants. De surcroît, il est important de noter que dès 2023, la réglementation va progressivement durcir contre la location des "passoires thermiques", ces logements énergivores classés E, F ou G au DPE. Avec une interdiction totale envisagée d'ici 2034 pour les classes E, il est essentiel pour les propriétaires d'envisager une mise aux normes afin de respecter la légalité.


Zoom sur l’approche de la rénovation énergétique


Lorsqu'on envisage une rénovation énergétique, la première approche est souvent de le faire étape par étape, en fonction des besoins et du budget. Par exemple, l'année initiale pourrait être consacrée à l'isolation, puis la suivante au chauffage. Cependant, il est aussi pertinent de considérer une « rénovation globale ». Cette démarche, plutôt holistique, envisage l'ensemble des travaux en une seule étape, offrant ainsi une amélioration synchronisée et performante de tous les aspects du logement. Suite à un audit énergétique, si de nombreux travaux sont à prévoir, opter pour cette rénovation globale pourrait être la stratégie la plus efficace et économique.


Comment la financer et la mettre en œuvre ?


Les aides de l'État, bien qu'elles soient généreuses, ont leurs spécificités. MaPrimeRénov’, par exemple, dépend des ressources du foyer et de la localisation du logement. Bien que les locataires ne puissent pas prétendre à cette aide spécifique, ils ont toujours accès aux primes énergies. Avant de se lancer dans de tels travaux, il est crucial de réaliser une expertise par un spécialiste agréé pour déterminer les besoins précis en rénovation. Des éléments comme l'isolation, la ventilation, le remplacement des fenêtres ou le système de chauffage doivent être analysés avec soin pour maximiser les bénéfices énergétiques et financiers.


Une astuce qui marche


Assurez-vous de réaliser une expertise préalable de votre logement. Un diagnostic réalisé par un professionnel agréé vous donnera une vision claire des travaux nécessaires pour maximiser vos économies d'énergie. Pensez notamment à l'isolation, à la ventilation, et au système de chauffage. Une rénovation énergétique bien menée augmentera non seulement la valeur de votre bien mais contribuera aussi à la transition énergétique globale en réduisant sa consommation d'énergie.
 

 

Mis à jour le