Prix du gaz

Devis gaz : obtenir son prix — Service Web Energie :
09 87 67 54 75 (lundi-vendredi 8h30-21h ; samedi 9h-18h).
Me faire rappeler gratuitement.
Estimer sa consommation de gaz naturel en ligneComparer les offres de gaz naturel en ligne

Quel est le prix du gaz en France ?

Le tableau suivant présente les prix du gaz naturel en mars 2020 en France pour les particuliers, pour les tarifs réglementés de GDF Suez Dolce Vita et pour son concurrent low-cost eni (7% de réduction avec l’offre Essentiel sur le prix du kWh HT).

  GDF Suez Dolce Vita eni Essentiel
  Abonnement annuel (€TTC) Prix du kWh (€TTC) Abonnement annuel (€TTC) Prix du kWh (€TTC)
Conso 0-1000 kWh /an 108.04 0.0736 0.0736 0.0736
Conso 1001-6000 kWh /an 108.04 0.0736 0.0736 0.0736
Conso > 6000 kWh /an 249.36 0.0500 0.0500 0.0500

Prix en zone tarifaire 1. Consultez le comparateur gaz pour une comparaison détaillée.

Le prix du gaz naturel pour les particuliers varie :

  • selon l’utilisation du gaz, qui définit la classe de consommation. Pour les consommateurs chauffés au gaz (conso>6000 kWh par an), le prix du kWh est faible, mais l’abonnement est élevé. Au contraire, pour les consommateurs n’utilisant le gaz naturel que pour la cuisson des aliments (conso annuelle inférieure à 1000 kWh), le prix du kWh est élevé mais l’abonnement est très bas. La classe de consommation intermédiaire (1001-6000 kWh par an) correspond aux consommateurs utilisant le gaz pour la production d’eau chaude sanitaire (et éventuellement la cuisson).
  • selon le fournisseur de gaz naturel. Des concurrents low-cost à GDF Suez proposent des prix nettement plus bas. Les offres les plus compétitives sont à chercher du côté d’eni et de Direct Energie.
  • selon la zone tarifaire. La France est divisée en 6 zones tarifaires gaz classées de 1 à 6 de la moins chère à la plus chère. La différence ne porte que sur le prix du kWh HT pour les profils consommant plus de 6000 kWh par an, et monte à 5% entre la zone la plus chère et la zone la moins chère.

L’augmentation des prix du gaz

Les prix du gaz ont connu une augmentation continue depuis 10 ans, interrompue seulement par une baisse en 2009, suite à la crise et à l’effondrement des prix du pétrole qui en a découlé.

juil 2005 nov 2005 mai 2006 janv 2008 août 2008 avr 2009 avr 2010 juil 2010
+4,1% +16,6% +5,8% +4,3% +11,6% -11,3% +9,7% 5,1%
avr 2011 juil 2011 oct 2011 janv 2012 juil 2012 oct 2012 janv 2013 fév 2013
+5,2% +0,7% +1,1% +4,4% +2% 2% +2,4% -0,5%
avr 2013 juin 2013 juil 2013 août 2013 sept 2013 oct 2013 nov 2013 déc 2013
-0,6% -0,6% +0,5% -0,45% - 0.18% 0% +0.63% -0.13%
janv 2014 fév 2014 mars 2014 avr 2014 mai 2014 juin 2014 juil 2014 août 2014
+0,38% +0,20% -1,18% -2,1% -0,76% -0,6% -0,1% -1,28%
sept 2014 oct 2014 nov 2014 déc 2014
-0,43% +4% +2,3% -0,79%

Selon quelles règles évoluent les prix du gaz en France ?

Les tarifs réglementés

Le barème des tarifs réglementés du gaz évolue selon un processus compliqué. Normalement, l’augmentation ou la baisse des prix du gaz sont déterminées par une formule tarifaire qui reflète les coûts d’approvisionnement en gaz du fournisseur GDF Suez : quand ces coûts d’approvisionnement augmentent, les tarifs réglementés du gaz augmentent. Seulement, la décision de faire évoluer le barème dépend in fine des ministres en charge de l’Energie et de l’Industrie, qui peuvent tenter de retarder l’application de l’évolution des prix du gaz pour des raisons politiques, et de diverger de la règle préconisée par la formule tarifaire.

Les approvisionnements en gaz de GDF Suez se font majoritairement au travers de contrats de long terme avec des producteurs de gaz étrangers. Ces contrats sont indexés sur les prix des produits pétroliers et, de manière moins prononcée, sur les prix du gaz sur les marchés organisés. La formule tarifaire indexe donc le barème des tarifs réglementés du gaz sur ces indicateurs, ainsi que sur la parité euro/dollar. En effet, le dollar est la monnaie de référence pour les transactions sur les marchés de l’énergie. Plus l’euro baisse face au dollar, plus les importations de gaz coûtent cher et plus les tarifs réglementés du gaz augmentent.

Les offres indexées sur les tarifs réglementés

Certains fournisseurs proposent des offres un certain pourcentage moins cher que les tarifs réglementés du gaz sur le prix du kWh HT (ex : Direct Energie gaz naturel, eni Essentiel). Si les tarifs réglementés du gaz augmentent, le prix de ces offres augmente également mais tout en restant moins cher que les tarifs réglementés.

Les offres à prix fixes

D’autres offres proposent des prix fixes pendant toute la durée du contrat : même si les tarifs réglementés du gaz augmentent, le prix de ces offres restent le même (ex : eni Astucio éco). Un concept intéressant pour éviter de subir les hausses des prix du gaz !

Mis à jour le