Comment financer vos travaux de rénovation énergétique ?

Vous êtes à la recherche d’un bien immobilier ? Vous êtes déjà propriétaire ?
Vous faites attention à votre consommation énergétique ? Rien de plus normal. Avec un siècle de développement, les appareils électriques ont envahi nos ménages et notre consommation énergétique a triplé.
Acheter un bien immobilier coûte déjà assez cher. Si à cela on ajoute des factures d’énergie élevées, on ne s’en sort plus !

Aujourd’hui, de plus en plus de Français sont intéressés par la question de l’environnement. Même si l’amélioration de la performance énergétique des logements demande certains efforts financiers au départ, les dépenses effectuées seront entièrement amorties sur le long terme grâce aux économies réalisées.
D'ailleurs, des aides à la rénovation énergétique existent. Nous vous expliquons tout dans cet article.

Évaluation du projet énergétique

C’est le point de départ de votre projet énergétique. Cette étape est nécessaire avant de pouvoir déterminer le budget de vos rénovations. Il faut que leur montant soit en accord avec votre capacité financière.

Il faut également se poser les bonnes questions. Souhaitez-vous effectuer les rénovations énergétiques dans le logement que vous allez acheter ?

Souhaitez-vous acheter un logement qui dispose déjà de toutes les installations ?

Un logement moins énergivore est un logement plus respectueux de l’environnement. Un bien immobilier économe en énergie coûte en général entre 10 % et 15 % plus cher à l’achat. Ces types de logement ont des objectifs bien précis :

  • Réduire les dépenses de chauffage
  • Produire de l’électricité de façon autonome
  • Récupérer de l’eau de pluie
  • Gérer le tri des déchets.

Les installations que vous comptez fournir à votre logement doivent vous permettre d’atteindre ces objectifs de performance énergétique.

Les aides aux financement de vos travaux de rénovation énergétique

Fort heureusement, l’état et les collectivités proposent des aides attractives aux propriétaires et futurs acquéreurs qui souhaitent effectuer des rénovations énergétiques.

L’éco Prêt à Taux Zéro

C’est un prêt d’un montant de 30 000 euros maximum. Cependant, il n’est accessible qu’aux personnes déjà propriétaires d’un bien. Il permet de financer uniquement les travaux de rénovation. Il n’est accordé que lorsque les travaux sont effectués par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Un Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE)

Il vous permet de déduire de votre impôt sur le revenu une partie des dépenses effectuées pour les rénovations.

Il n’est accessible qu’aux personnes qui souhaitent réaliser ces travaux dans leur résidence principale à condition que le logement ait deux ans d’ancienneté.

Le dispositif des Certificats D'Économie D'Énergie (CEE)

Ce dispositif oblige les fournisseurs d’énergie à aider les particuliers dans leurs travaux de rénovation énergétique. Pour que cela soit possible, le bien doit pareillement avoir une ancienneté de 2 ans.

Financement par un prêt immobilier

En effectuant une simulation de votre prêt immobilier, directement intégrer le coût des travaux à votre demande auprès de la banque. Le montant des travaux ne peut cependant dépasser 10 % du prix du bien en présentant un devis.
À titre d’exemple, si le bien que vous souhaitez acheter coûte 130 000 €, la banque peut vous accorder une enveloppe supplémentaire de 13 000 € maximum pour vos travaux. Toutefois, si vous passez par un courtier pour obtenir un prêt, n’hésitez pas à poser toutes les questions supplémentaires à votre expert crédit. D’ailleurs, il existe des courtiers comme Pretto qui vous fournissent un accompagnement gratuit dans votre recherche de prêt immobilier.

Financement par un prêt à la consommation

Un prêt plus rapide à obtenir et plus flexible pour financer ses travaux. L’inconvénient de cette solution est d’avoir une durée de remboursement plus courte que lorsqu’on intègre les travaux à un prêt immobilier (1 à 7 ans environ). Les taux d’intérêts sont aussi bien plus élevés.

Mis à jour le