Déménagement : 09 74 59 22 07

Des maisons de luxe écologiques, une tendance qui prend de l’ampleur

Partager sur Facebook  Partager sur Twitter  Partager sur Google Plus 

Si l’industrie du luxe pâtissait jusqu’ici d’une réputation plutôt négative en terme d’impact environnemental, elles semblent avoir pris un virage écologique assez marqué depuis quelques années. Entre le transport de marchandise, l’utilisation de ressources en voie d’épuisement et de matières polluantes, le luxe semblait avoir un retard important à rattraper.

A l’heure actuelle, de plus en plus de marques et d’entreprises de ce secteur tablent sur le côté tendance des produits « green » et respectueux de l’environnement.

Le monde du luxe : forcément dépensier en énergie ?

D’immenses demeures énergivores : voilà ce qui pourrait venir à l’esprit de prime abord quand on parle de maison de luxe. Souvent immenses, ces villas et appartements ne sont parfois que des résidences secondaires pour leurs propriétaires, ce qui constitue une dépense en énergie importante pour une utilisation relativement faible.

Toutefois, le luxe se tourne depuis plusieurs années maintenant vers le durable et l’écologique. En effet, un simple tour sur un site d’actualité du luxe comme celui-ci permet de voir que la tendance du vert a envahi les couloirs des grandes maisons du luxe.

De plus en plus de bâtiments de luxe à énergie positive

Ainsi, on rencontre de plus en plus de projets et de réalisations due luxe qui parie sur ce créneau. Dans le secteur du bâtiment, c’est le cas des maisons, demeures et autres villas écologique. On trouve même des habitations à énergie positive, c’est-à-dire qui produisent plus d’électricité qu’elles n’en consomment.

L’architecte Aibek Almassov a par exemple travaillé sur le projet d’une maison de verre en forme de tube, agencée autour d’un arbre en pleine forêt et dotée de panneaux solaires, nommée « Tree in the House ».

 

La Maison 14, bâtie à partir d’un immeuble hausmannien délabré , d’une valeur de 14 millions d’euros, répond à tous les critère du label Haute qualité environnementale. Dotée notamment de panneaux photovoltaïques, de planchers chauffants et d’un système de récupération de l’eau de pluie, cette propriété s’étend sur 5 étages et 750 m2.

Enfin, cette tendance touche non seulement les particuliers, mais également le monde de l’hotêllerie. C'est ainsi que le premier hôtel de luxe entièrement autonome en énergie devrait voir le jour en 2019 en Normandie. Le KM127, qui disposera de systèmes de production et de récupération d’énergie similaires à ceux de la Maison 14, tentera d’obtenir le label E+C- qui certifie les bâtiments à énergie positive et à faible empreinte carbone, pendant tout leur cycle de vie.

Image: